Par où commencer pour devenir assistante virtuelle ? 

Quand on veut se lancer comme assistante freelance et vivre de ce métier, il y a des fondamentaux à ne pas négliger. Je te dévoile les 7 étapes indispensables pour créer une entreprise rentable dans l’assistanat virtuel.

1. Choisir sa spécialisation d’assistante indépendante

Beaucoup de personnes ont décidé de se lancer comme assistante freelance, mais n’arrivent pas à vivre de ce métier. Dans la grande majorité des cas, c’est parce qu’elles ne se rendent pas compte que cela implique d’enfiler la casquette d’entrepreneure. Pour trouver des clients, il te faut une stratégie. Et la première chose que je t’invite à faire est de choisir ta spécialisation. Tu peux te spécialiser :

  • sur un métier. Personnellement je m’adresse aux coachs et aux formateurs. Si tu optes pour ce type de spécialisation, tu vas devoir choisir à quelle catégorie de professionnels tu t’adresses.
  • sur une expertise. Tu peux être spécialisée sur une activité, comme le montage vidéo par exemple, ou un outil comme Notion .
  • sur un domaine d’activité. Tu peux travailler auprès de professionnels du bien-être, de l’informatique, de l’automobile… ou quel que soit ton domaine de prédilection.

Choisir ta spécialisation est super important pour ensuite communiquer auprès du bon public.

2. Travailler son client idéal

C’est certainement le conseil que tu vois partout. Tout simplement parce que c’est un très bon conseil ! Mais c’est une étape qui est souvent négligée ou mal abordée. Il faut parfaitement connaître son client idéal, ou persona selon comment on l’appelle, avant de se lancer comme assistante freelance.

Ton client idéal est la personne avec laquelle tu as vraiment envie de travailler. Alors, interroge-toi :

  • quelle est sa vie personnelle ?
  • comment en est-elle arrivée là dans sa vie professionnelle ?
  • quelles sont ses problématiques ?
  • comment gère-t-elle son entreprise ?
  • quelle est sa situation par rapport à la délégation ?
  • quels sont ses besoins ?

Même si cela te paraît fictif, tu dois vraiment aller loin dans la psychologie de ton client idéal pour le connaître sur le bout des doigts. Cela fera une réelle différence au moment où tu vas commencer à communiquer pour trouver des missions.

3. Créer une offre qui répond à un besoin

L’erreur de nombreuses assistantes virtuelles est de proposer une série de tâches qu’elles aiment faire, sans se demander s’il existe une demande pour ces tâches. Mais tu ne feras pas cette erreur, puisque grâce à l’étape précédente, tu connais parfaitement ton client idéal et donc ses besoins ! Assure-toi de construire une offre de services dont tes clients ne peuvent pas se passer, afin qu’ils fassent appel à toi.

4. Fixer ses tarifs avant de se lancer comme assistante freelance

Déterminer ses tarifs en copiant ceux d’une autre assistante virtuelle est une très mauvaise idée. Tu ne connais pas ses charges, le salaire qu’elle souhaite se verser, le nombre d’heures qu’elle souhaite travailler… Un tarif qui correspond à une assistante indépendante ne sera sans doute pas aligné avec tes propres besoins. C’est d’ailleurs l’une des 7 raisons pour lesquelles les assistantes virtuelles n’arrivent pas à vivre de leur activité .

Fixer ses tarifs n’est donc pas un travail à prendre à la légère ! Ils doivent te permettre de couvrir tes charges (matériel, logiciels, assurances, impôts…) et de mener le style de vie que tu souhaites (payer ton loyer et manger, au minimum ! Mais aussi prendre des vacances, avoir des loisirs…). Tu ne peux donc pas t’aligner aveuglément sur les tarifs de quelqu’un d’autre, sachant que vos situations sont forcément différentes.

Pour t’aider à ne rien oublier lorsque tu vas fixer le prix de tes prestations, j’ai réalisé un live sur Instagram à ce sujet  que je t’invite à aller regarder.

5. Réaliser une étude de marché pour valider la pertinence de son offre

Étape très importante avant de se lancer comme assistante freelance : réaliser une étude de marché. Cela consiste à analyser à la fois ta clientèle et tes concurrents. Tu vas ainsi pouvoir vérifier que tout le travail que tu as mené jusqu’à maintenant est justifié et que ton offre est viable.

  • Côté clients : vérifie qu’il y a bien une demande. Crée un questionnaire et soumets-le à la catégorie de personnes avec laquelle tu aimerais travailler (un petit quiz en story sur Instagram, c’est déjà un bon début !). Cela vaut au moment de se lancer comme assistante freelance, mais tu peux (et tu devrais) recommencer chaque fois que tu souhaites proposer une nouvelle offre.
  • Côté concurrents : assure-toi que tes tarifs ne sont pas complètement irréalistes par rapport à ce qui est proposé sur le marché. Et regarde les atouts que tu pourrais mettre en avant pour te démarquer.

6. Créer sa microentreprise d’assistante freelance

Maintenant que tu as tous les éléments en main, tu es prête à créer ton entreprise. À toi de choisir le statut le plus adapté à ta situation. Mais dans la majorité des cas, pour commencer, le régime de la microentreprise te conviendra parfaitement.

Les formalités administratives sont très simples. La création se fait en quelques minutes sur le site de l’Urssaf . Et le statut présente de nombreux avantages :

  • tu peux cumuler tes revenus d’assistante virtuelle avec une activité salariée ou des allocations chômage (c’est rassurant quand tu te lances) ;
  • jusqu’à un certain plafond de revenus, tu ne payes pas la TVA ;
  • la comptabilité est allégée par rapport à une entreprise classique.

7. Mettre en place une stratégie de communication adaptée

Il est temps de trouver des clients ! Comme tu le sais certainement, je suis très mal à l’aise avec la prospection dure (phoning, mailing) et c’est pourquoi j’ai opté pour l’inbound marketing . Cela consiste à créer du contenu (sur mon blog et les réseaux sociaux) qui attire naturellement à moi les clients avec lesquels je souhaite travailler.

Souvent, cela fait un peu peur. Beaucoup d’assistantes virtuelles se demandent : « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter ? ». Mais si tu as suivi les 6 étapes précédentes, tu n’auras aucun problème pour savoir sur quoi communiquer et vers quel public.

conclusion

Ce n’est pas toujours facile de se lancer comme assistante freelance. Face à la concurrence, tu peux avoir l’impression qu’on te jette dans la fosse aux lions ! Pour t’aider à te structurer, je te fais un petit récap’ des étapes indispensables selon moi pour réussir :

  • choisir une spécialisation ;
  • définir son client idéal ;
  • proposer une offre qui répond aux besoins de ce client idéal ;
  • fixer ses tarifs ;
  • réaliser une étude de marché ;
  • créer sa microentreprise ;

Ce sont les fondamentaux qui te permettront de trouver des clients, de les fidéliser et de les garder sur le long terme. Si tu as envie d’être accompagnée sur ce chemin, je peux t’y aider. Cet article est le résumé de ce que j’enseigne dans le module 1 de ma formation Vivre à 100 % de son activité. Et crois-moi, ce n’est pas une mince affaire ! Toutes les femmes qui l’ont suivie s’accordent à dire que c’est vraiment le plus dur. Mais une fois que tu as ces bases, tu as une vision tellement claire de ce que tu veux pour ton entreprise que tu sais exactement quoi faire pour la développer. Alors, ça te dit de devenir une assistante virtuelle rentable ?